Article du Code Général des Impôts qui s’applique à la mutation. Il permet de prendre connaissance du régime de taxation, et par conséquent de certaines caractéristiques de la transaction (par exemple : usage futur du bien ; profil de l’acquéreur ou du vendeur).